Contributions

Pourquoi les Idées.fr

Les IDées

Territoire et environnement

Les nouveaux enjeux des territoires et leur environnement

Ethique & Politique

Des valeurs politiques, une éthique morale.

Une fiscalité équitable

Une fiscalité stable, non rétroactive et non discriminatoire

Et vous ?

Vous avez une idée ? Contactez-nous !

Une Europe pour ses citoyens

Une Europe plus concrète au service des citoyens.

Vidéos

 

Louis Giscard-d'Estaing

 

Les Vidéos

 

Cliquez ICI accéder à la page VIDEOS.

Par :

Aurélien Portuese -Avocat au barreau de Paris. Adjoint au Maire de Wimereux. Expert Contre Gouvernement UDI

et Pierre Maurin - Consultant en Ressources Humaines et Gestion des Talents au cabinet Alhambra Executive Search. Expert Contre Gouvernement UDI en charge de l'emploi et de la formation professionnelle.

 

" Les 35 heures sont ce vieux serpent de mer de la politique française: nombreuses sont les voix affirmant la nécessité de les abroger, rares sont les pistes de réformes engagées ou simplement évoquées pour les dépasser de manière réaliste.

 

Avec environ 10,3% de taux de chômage en France prévu en fin d'année 2014 par l'INSEE, et avec une France qui n'est que le 23ème pays le plus compétitif en raison principalement du nombre insuffisant d'heures travaillées, il devient impératif de réformer le marché du travail en abandonnant les 35 heures.

 

Pour cela, un compromis social acceptable par tous doit être trouvé. Il va engendrer davantage de compétitivité pour les entreprises, pour l'Etat et aussi une diminution du chômage. Ce compromis existe: c'est la réforme des 35 heures en contrepartie d'une 6ème semaine de congés payés!

 

Selon l'observatoire des inégalités, il y a en France près de 22,8 Millions de salariés privés et publics dont 3,1 millions de salariés précaires, soit 19,6 millions de salariés à temps plein. Ces salariés travaillent en moyenne 1650 heures par an. Le retour aux 39 heures par semaine va générer une augmentation d'environ 10% du nombre d'heures travaillées en France pour l'ensemble des salariés, soit environ 160 heures de plus par an et par salarié, soit un total global de 1810 heures par an.
En octroyant une semaine de congés payés en plus pour compenser l'abandon des 35 heures, les salariés vont donc travailler environ de 120 heures de plus par an (160 heures - 39 heures dues à la 6ème semaine de congés). Ces 120 heures représentent une hausse du temps de travail de l'ordre de 7% par an.

 

Nous savons que la productivité par heure travaillée en France est d'environ 45,4 euros par heure. Cette productivité est donc actuellement de 45,4 euros selon Eurostat, l'OCDE et le bureau américain de la statistique.
Si cette productivité horaire est calculée sur une base de 1770 heures par an au lieu de 1650 heures comme c'est le cas actuellement, la productivité moyenne par salarié sera de 80 358 euros par an, au lieu de 74 910 euros. C'est un gain de 5448 euros par salarié, soit sur 19,6 millions de salariés en France un gain total de plus de 106 milliards de productivité pour les entreprises ! En adoptant des chiffres conservateurs, nous baissons de 50% cette estimation. Les entreprises et l'Etat sont alors encore gagnants de plus de 50 milliards de gains de productivité.

 

Grâce à ces gains, les entreprises pourront facilement absorber le surcoût d'environ 12 milliards généré par la suppression des exonérations liées aux 35 heures. Quant à l'Etat, via ses administrations, ce gain de productivité lui permettra de diminuer les effectifs sans nuire à la qualité du service rendu.

 

Les salariés vont gagner une semaine de congés payés par an. Cette semaine, ils pourront la prendre sans contrainte particulière, à la différence des RTT souvent imposés à certaines périodes de l'année. Nous allons nous aligner sur le système Allemand avec 30 jours de congés payés par an, soit le système le plus généreux d'Europe.

Cette mesure entrainera probablement une dynamique vertueuse générant des externalités positives difficiles à chiffrer mais qui peuvent être énoncées :


 Elle va redonner plus de moyens aux entreprises qui vont retrouver des marges plus fortes, devenir donc plus compétitives et augmenter leurs bénéfices. La hausse des profits sera source de nouveaux investissements et de création d'emplois.
 Les systèmes d'intéressement et de participation vont augmenter avec cette hausse probable des bénéfices.
 Ce dispositif contribuera à la restauration des finances publiques. Outre les 12 milliards que l'Etat récupère immédiatement, il y aura aussi d'autres effets d'aubaine comme davantage d'impôts sur les bénéfices et, à moyen terme, de nouvelles ressources sociales et fiscales qui permettront d'engager la baisse des prélèvements.

 

Le retour aux 39 heures avec une 6ème semaine de congés est donc une des solutions pour sortir le pays d'une croissance atone depuis plus de 10 ans. C'est en outre une solution acceptable par tous !.

Notre objectif est de proposer une réforme simple pour un nouveau pacte social autour de la question récurrente du temps de travail. Un nouveau pacte social qui peut être résumé ainsi: "Travailler plus pour vaquer plus!"

Derniers Forums-Débats

Lundi 13 mars 2017 : « Le logement en France : trop d’Etat ? »

Lundi 30 janvier 2017 : « Notre système de santé : remèdes et opportunités »

 

Lundi 26 septembre 2016 : COLLOQUE EDUCATION à l'Assemblée Nationale

educseptembre2016

Télécharger le compte-rendu

 

Lundi 27 juin 2016 : Forum autour du Président Valéry Giscard d'Estaing : « Quel avenir pour l’Union Européenne à l’issue du vote britannique ? »

vge

Retrouvez l'intégrale de l'intervention du Président V. Giscard d'Estaing sur la page Facebook d'Hervé Morin : https://www.facebook.com/morin.herve/

Télécharger le compte-rendu

 

Lundi 23 mai : colloque Les Bâtisseurs de l'UDI et Les-IDées.fr : " Des startups au CAC 40, comment répondre aux nouveaux défis de la compétitivité?"

lesidees colloquemai2016petit

Lire la suite...

 

 

 

 

Twitter logo blue2Facebook

Et vous ?

Vous avez une idée ? Contactez-nous